Un message court et rapide

RS VideoOn le sait depuis un moment ! Pour capter une audience et un lectorat,  rien de tel qu’un message court et rapide. Instagram acquis par Facebook pour une somme rondelette a largement misé sur cet engouement en voyant juste. La photo commence à être au cœur de l’engagement sur les réseaux sociaux.

Chaque acteur du monde numérique et social y va de son rachat pour s’imposer dans ce monde où tout va à cent à l’heure. Il s’agit de capter et de ne pas user le lecteur par un texte qui le lassera  promptement. Quoiqu’on en dise, le partage d’une photo à le mérite d’une visibilité directe au moment de sa diffusion. Il permet en outre une excellente viralité, qui s’en trouve décuplée de ce fait. Quant aux articles, on constate une trop rare lecture des acteurs du retweet ou du like, peu se donnent la peine de lire un contenu de bout en bout. Certains ont la confiance du rédacteur ou du site qui héberge l’article, d’autres font une lecture diagonale rapide pour en ressortir rapidement l’intérêt qu’il peut avoir. Ne pas lire un article avant son partage est un fait établi, et ça représente une grande majorité chez les internautes si on analyse le laps de temps entre la mise en ligne, et ledit partage.

Pour remédier à ce constat on tente de faire plus court, plus animé, parfois plus interactif quand cela est possible, mais ce n’est pas suffisant. Les veilleurs du net sont victimes de l’infobésité et n’arrivent plus à suivre la cadence. On doit recentrer et aller vers la qualité, resserrer les liens sur une catégorie de rédacteurs qui publient du pertinent, de l’actualité et des faits. Difficile me dites-vous ? Oui car il manque toujours des éléments ayant un impact retentissant.

Le Community Manager aura fort à faire avec ces nouveaux leviers qui se profilent à l’horizon. 

 

Vine et Instagram, l’orientation vidéo.

Qu’à cela ne tienne, c’était sans compter sur les ténors du social media qui prennent les plus grosses parts de la visibilité sur internet. Ils ont un réseau social à leur actif mais ça ne suffit plus pour capter et retenir les internautes. Des réseaux sociaux se sont focalisés sur l’image pour tenter d’attirer à eux une nouvelle audience, et même la récupérer grâce au partage. Certains se font rachetés voyant là un jackpot dans leur parcours professionnel, d’autres comme Pinterest ont travaillé sur leurs réseaux pour les amener à pleine maturité en gardant l’image comme point central.

instagram videoInstagram, l’acquisition de Facebook pour 1 milliard de dollars, franchi maintenant un cap après l’annonce d’une mise à jour offrant l’option vidéo. Pas moins de 16s, soit 10 de plus que Vine pour convaincre et être créatif, mais aussi pour faire passer quelques mots impactant… un délai idéal ? le temps nous le dira quand la créativité surgira de cette masse d’utilisateurs. Eux qui ne jurent que par le foodstagram pour nombre d’entre eux au travers de la photo, font  croître le #foodporn, l’art de prendre ses plats en photo pour ensuite les diffuser sur les réseaux sociaux. Le culinaire s’offre une large place en or dans le paysage, là où restaurants, brasseurs et fast-food ont de sérieux atouts à faire valoir en terme de recherche d’engagement. La photo joue ici un rôle majeur dans cette montée en puissance… quant à la vidéo sur 16s, nul doute que cela viendra compléter l’horizon.

 

Vine videoLa vidéo sur Instagram, est-ce la réponse à Vine ? C’est ce que je crois et vous aussi, non ?… car 16 secondes contre 6 pour Vine, vont largement mettre à profit les nouveaux talents de demain. Ça reste néanmoins à prouver.

On pouvait  trouver Vine un peu court pour s’exprimer, et même si il y a eu un net engouement, ça peut provenir d’un besoin et/ou d’une demande croissante des internautes pour s’exprimer différemment et créer l’impact. Les semaines et les mois à venir nous donneront certainement des courbes de croissances, pour montrer l’intérêt et les possibilités qu’offrira Instagram  sur la vidéo. Le modèle reste identique à Vine pour capturer une séquence, un principe de touché/relâché pour filmer, mais avec  les filtres en plus. Il semble pour l’heure que Vine soit plus sensible et meilleur sur la capture.

Reste à savoir si Instagram se verra être mis en avant comme Vine par des agences, dans le but de mettre en scène des concours orientés sur la création. Probable ! et j’ai déjà hâte de comparer les 2 mondes.

Après ces petites guerres que se livrent les mastodontes Twitter et Facebook, reste t’il encore une place pour une orientation B2B au travers d’outils sensiblement nouveau ? Ils permettraient un véritable plus sur un marché de niche, et relativement concurrentiel à ce jour.

D’autres solutions pour le B2B… l’audio en prime.

Deux petits exemples succincts en quelques mots, pour montrer qu’il existe effectivement d’autres réseaux que Vine et Instagram, offrant la possibilité de diffuser des messages courts et rapides. Une possibilité sous forme de vidéo pour le premier et d’audio uniquement pour le second. Ces 2 réseaux offrent des possibilités intéressantes qu’il faudra savoir exploiter pour en tirer profit. En B2B ils pourraient apporter un plus en matière de diffusion d’expertise voir d’actus flashs. Ce sont encore des terrains à explorer et à étudier, mais ils sont des alternatives aux ténors si on prend la peine de les pratiquer un moment.

  • Keek

keek vidsKeek, un réseau social majoritairement fréquenté par des américains et qui a débarqué en France il y a peu de temps. Il se veut un twitter-like de courtes séquence vidéos que l’on partage sur le même principe que le réseau social à l’oiseau bleu. Les vidéos font ici 36 secondes, ce qui permet de laisser un message court, mais où on peu en dire plus oralement que 140 caractères. Notons au passage que l’on peut répondre à une séquence vidéo par du texte, ce qui permet une visibilité aidant à la teneur d’un contenu. Autre particularité, il faut être inscrit à un profil (follow) pour lire la séquence qu’il partage.

Keek – Quel intérêt pour le B2B ? Une première orientation consisterait tout simplement en la diffusion de minis teaser, de pitchs d’expertise ou encore de véhiculer un message commercial à destination d’une cible. Les ouvertures seraient multiples si une communauté réussissait à percer la francophonie. Les exposer ici reviendrait à déployer une stratégie complète, tellement il est possible d’aller loin avec 36 secondes. Nous avions 6s avec Vine, 16 avec Instagram, et maintenant 36 avec Keek. Il faudra dorénavant trouver le bon compromis pour diffuser son message, mais Keek pourrait bien être un solution à envisager sérieusement. Quelques tests permettraient de voir ce qu’il est possible de faire avec, et à ce titre, nous pourrions créer un petit groupe d’utilisateurs.

Lien : Keek

 

  • Bobler

boblerBobler un autre nouveau venu dans le paysage des réseaux sociaux depuis le début de cette année… et celui-ci est français. L’application est disponible sur iPhone et son utilisation est proche de Twitter.

Ce qui est plaisant avec Bobler, c’est de pouvoir s’orienter sur un terrain très peu exploité, mais qui nécessite une attention particulière sur ses possibilités. Elles peuvent être appliquées dans de nombreux domaines tout comme Keek. Ici nous avons droit à 2 minutes pour enregistrer ce qu’on appelle une bulle audio, avec la géolocalisation en prime comme véritable plus. Là où vous vous trouvez, Bobler saura vous donner une réponse… il faut juste fournir en contenu comme tous les réseaux naissants.

Un service innovant et qui peut s’avérer très pertinent sur des sujets précis comme l’expertise, un avis à donner sur un lieu ou n’importe quoi d’autre qui sera porté par l’imagination des utilisateurs.

Bobler est encore jeune, mais s’il attire suffisamment d’utilisateurs, le réseau pourra peu à peu étendre ses possibilités. J’ai déjà crée mon compte, à votre tour !

Lien : Bobler

 

Passionné par le Social Media Management et les nouveaux leviers marketing, j’arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2005. Je travaille actuellement sur le développement d’un blog qui mettra en scène le journal d’un Community Manager Terrain. Mon projet actuel consistant à développer une expertise sur une nouvelle orientation du Community Management B2B/B2C, plaçant le Community Manager au cœur de sa communauté en situation réelle.

J’aime aussi cuisiner… et c’est une passion.

Facebook Twitter LinkedIn Google+ Skype