SEO et Inbound

Le marketing digital évolue vers l’Inbound Marketing. Un ensemble de pratiques qui consistent à attirer le consommateur vers le site Web de l’entreprise afin de le transformer en prospect, puis le convertir en client, et enfin le fidéliser. Quelle est la place du SEO dans cette stratégie marketing ? La notion de SEO est-elle condamnée à disparaitre au profit de celle d’Inbound Marketing ? 

Cette question a été abordée sur le réseau social Open2Leads. Une question à laquelle il n’est pas évident d’apporter une réponse toute faite. Le sujet évolue encore et les avis divergent. Ici, nous essayons d’apporter des éléments de réponse afin de mieux comprendre l’évolution du SEO et de l’Inbound Marketing.

Qu-est-ce que le SEO ?

La notion de SEO pour « Search Engine Optimization » est souvent mal comprise. S’agit-il de toutes formes de référencement en général ? Comprend-t-il le SEA ? Quelle est la différence avec le SEM ? Est-ce uniquement le référencement naturel ? Une notion pas toujours claire et qui conduit à des ambiguïtés.

Pour faire simple, et sans entrer dans les détails, le SEO se traduit par un ensemble de techniques permettant de faire et améliorer le référencement naturel d’une page Web. Il peut s’agir d’un site Web complet ou d’une page dédiée.

La firme de Mountain View affirme que son algorithme prend en compte environ 200 signaux pour « ranker » les sites et pages Web. Parmi ces critères, nous pouvons citer le domaine, l’optimisation des pages, le linking, le contenu. Des éléments destinés à informer les robots des moteurs de recherche.

Pourquoi la notion de SEO est-elle dépassée ?

Le risque est de croire que le bon référencement naturel de son site Web (le positionnement parmi les résultats naturels sur les moteurs de recherche) suffit pour acquérir de nouveaux clients.

Le SEO crée seulement de l’impression (visibilité) et est susceptible de générer du trafic. Il permet d’amener un internaute sur son site, qui n’est encore qu’un simple visiteur : ce n’est ni un prospect, ni un lead, ni un client.

De fait, le SEO est un moyen et non une fin. L’Inbound marketing (IM) est une fin : une stratégie marketing constituée de plusieurs moyens dont le SEO. La notion de SEO est dépassée dans le sens où elle ne se suffit plus à elle seule.

Au même titre que les réseaux sociaux, le blogging, les communiqués de presse et les contenus,  le SEO est un élément qui compose le haut de l’entonnoir de l’Inbound Marketing, ayant pour but de générer du trafic. En ce sens, pour générer efficacement du trafic, l’Inbound privilégie la combinaison du SEO avec les médias sociaux (SMO) et le contenu (CMO.)

Le SEO et l’Inbound Marketing ne sont pas en concurrence

Au vu de l’évolution du comportement de l’acheteur B2B sur Internet, le positionnement d’un site Web parmi les premiers résultats sur les moteurs de recherche reste un puissant levier pour créer du trafic, mais ne suffit pas pour faire des ventes. Le consommateur B2B ne se contente pas de visiter le ou les premiers sites Web pour acheter un produit ou un service.

Le processus d’achat est plus long qu’en B2C. Le client B2B a pour habitude de :

  • chercher des informations sur ses besoins et problématiques ;
  • se renseigner sur les solutions susceptibles de lui convenir ;
  • recenser les entreprises capables de fournir les solutions ;
  • s’informer sur les fournisseurs sélectionnés.

Pierrick Le Bourdiec consultant éditorial, Social Media Manager et concepteur-rédacteur, explique :

La SEO “intelligente” fait partie des préliminaires lors de l’élaboration d’une stratégie IM et devient un prérequis lors de son implémentation. Utilisée seule, elle présente de sérieuses faiblesses en raison du degré actuel d’exigence des internautes.

L’IM et le SEO ne sont pas à opposer puisque le premier est une stratégie marketing tandis que le second est un métier, comme l’est aussi le community management, la relation presse, la prospection commerciale, le support client, etc. L’IM réunit tous ces métiers.

Mohamed Khodja précise :

Les disciplines sont toutes dépendantes et au service de l’une et de l’autre. Le marketing digital devient plus complexe; Le niveau d’expertise dans chacune des disciplines (…) devra sans cesse être revu à la hausse.

Pourquoi le SEO ne pas va disparaître ?

Certains pensent que le SEO va disparaitre à cause des mises à jour apportées aux algorithmes des moteurs de recherche. On peut citer Penguin et Panda pour Google. Ces personnes pensent ainsi car elles se font une mauvaise image du SEO. En effet, elles considèrent que le SEO n’est qu’un ensemble de techniques « back hat » et du spam.

Or, il existe du bon SEO. Le « white SEO » est justement privilégié par les changements des algorithmes afin de valoriser les sites avec du contenu de qualité susceptible d’intéresser l’internaute. Un « nouveau » SEO qui donne davantage d’importance au contenu et qui est récompensé par les partages sur les médias sociaux.

Le SEO ne va pas disparaitre. Le SEO reste et restera un pilier du marketing digital, à condition de prendre en considération les algorithmes et le combiner à d’autres expertises, telles que le SMO (Social Media Optimization) et le CMO (Content Maketing Optimization.)

Pierrick Le Bourdiec explique :

L’Inbound Marketing oblige à produire du contenu de qualité et surtout du contenu utile pour une cible (infographies, livres blancs, tutoriels…). À l’inverse du SEO, qui n’implique que le respect du bon sens et certaines règles liées aux divers algorithmes en vigueur, l’IM oblige à l’élaboration de véritables stratégies de contenu sur le long terme…

Pour conclure : vers du SEO Marketing

Avec l’Inbound Marketing, le SEO, le contenu et les réseaux sociaux sont définitivement orientés marketing. En ce sens, le SEO n’est pas cantonné dans une optimisation technique ; le contenu n’est pas seulement de la publicité ; les réseaux sociaux ne sont pas uniquement utilisés pour la communication.

L’objectif du haut de l’entonnoir de l’Inbound Marketing est d’amener du trafic de qualité vers le site Web en prenant soin de :

  • bien identifier son cœur de cible ;
  • soigner le référencement des pages et du site Web ;
  • créer du contenu pertinent, visuellement attractif et engageant ;
  • être présent sur les médias sociaux au travers d’actions de community management.

L’Inbound Marketing ne se contente pas de générer du trafic. Plus bas dans l’entonnoir, l’IM vise à transformer le visiteur en prospect puis le convertir en client et enfin le fidéliser. L’IM permet donc d’amener du trafic et de l’exploiter à bon escient.

L’enjeu est d’intégrer tous les métiers dans une stratégie globale d’Inbound Marketing pour :

  • être visible ;
  • amener du trafic de qualité ;
  • générer des leads ;
  • traiter les pistes ;
  • convertir en clients ;
  • proposer de nouveaux produits et services.

Pierrick Le Bourdiec conclut :

 Avec l’Inbound Marketing on se projette au-delà de la notion de visite : on pense client et évidemment… vente.

Que pensez-vous de l’avenir du SEO et sa place dans l’Inbound Marketing ? Réagissez en laissant un commentaire ou en relançant la discussion sur Open2Leads.

Spécialisé en Community Management et Content Marketing B2B, j’accompagne les entreprises afin de développer leur visibilité et leur notoriété sur le web, notamment par des campagnes menées sur les réseaux sociaux et des pratiques d’Inbound Marketing.

Twitter LinkedIn Google+